Le sabbat de Samhain

Je pense que nous sommes nombreux à aimer l'automne. Cette magnifique saison drapée dans des tons de jaune et d'orangée, qui sait délicieusement alterner les journées de pluie et celles ensoleillée avant de laisser progressivement place au froid. L'automne est un délice pour les yeux, et une grande source d'inspiration pour les esprits créatifs.

Cette année nous avons d'ailleurs été particulièrement gâtés par de très douces journées permettant de proffiter autant que possible de la nature. Je ne sais pas pour vous, mais personnellement mes weekends ont été remplis de jolies promenades en forêt^^

Mais l'automne est aussi la fin d'un cycle, et sur le plan ésotérique cette belle saison possède une symbolique particulièrement intéressante, que l'on retrouve dans la célébration du sabbat de Samhain. L'automne c'est la nature qui a connue son apogée et se prépare à rentrer dans un long sommeil en vue de renaître plus forte au commencement d'un nouveau cycle. Ainsi nous pouvons y voir la fin d'un chapitre, un dernier éclat avant d'entrer dans un sommeil comparable à la mort.

En observant la nature et les saisons, nous pouvons apprendre énormément, et l'enseignement de l'automne est particulièrement riche. Nous pouvons tout d'abord y voir un lien avec la vieillesse, la dégradation du corps physique alors que l'apprentissage de la vie nous a permis d'évoluer jusqu'à atteindre notre paroxysme. Cette état mènera à la mort, mais cette mort n'est qu'apparente, et donc uniquement physique. Une part de nous, invisible, reste en vie et se prépare à renaître. Les cycles de la nature sont donc comparables à ceux de la vie, et amènent à un éternel recommencement: la réincarnation.

Mais l'automne c'est aussi la splendeur, la richesse des couleurs...sorte de bouquet final avant de s'éteindre. Nous pouvons-y voir un symbole des richesses acquises au cours de l'existence. Richesses intellectuelles, culturelles, et spirituelles. Un peu comme si toute notre vie n'avait été faite que pour cet apprentissage, pour lui permettre de révéler notre plein potentiel avant notre grand final. Et, à l'image des feuilles mortes qui couvrent la terre pour la fertiliser, et servent d'abris et de nourriture aux insectes, ces connaissances acquises tout au long du chemin nous permettront de renaître plus fort et d'apporter quelque chose au monde qui nous entoure. Il convient donc de faire bon usage de notre potentiel personnel afin de ne pas en faire un outil égoïste ou une arme destructrice. Tout comme les arbres, nous faisons partie d'un tout, et si nous gardons "nos feuilles" pour notre seule force, nous créerons un déséquilibre qui nuira aux autres, puis à nous même.

Comme vous pouvez le voir, en observant la nature nous pouvons en apprendre beaucoup sur la vie et sur nous même. Le message principal étant que nous sommes un maillon de la chaîne et qu'il est de notre devoir de tout faire pour ne pas fragiliser cette chaîne. L'automne nous apprend que ce qui meure n'est finalement que l'apparât, que notre être profond sommeil durant un temps pour mieux renaître ensuite, rendu plus fort par ce que nous avons acquis au cours de notre vie précédente. 


 

À faire chez vous:  La méditation d'automne

 

Pour cet exercice très simple, isolez-vous dans un endroit où vous ne risquez pas d'être dérangé. Éteignez votre téléphone portable ou tout autre appareil susceptible de perturber votre méditation. Vous pouvez disposer des bougies et faire brûler de l'encens si cela vous aide à être dans de bonnes conditions. Vous pouvez également utiliser des pierres aidant à la méditation, comme par exemple l'améthyste.

Lorsque vous êtes prêt, asseyez-vous en tailleur sur le sol, le dos bien droit. Si vous avez du mal à garder cette position, vous pouvez vous adosser à un mur. Fermez les yeux, et faites le vide progressivement.

Visualisez ensuite une corde énergétique partant de votre chakra racine et s'enfonçant profondément dans la terre. Sentez alors l'énergie de la terre, son intensité et sa spécificité. Visualisez la remonter le long de cette corde, puis pénétrer votre corps et se répandre en lui. Voyez comme cette énergie remonte le long de vos chakras, en les sentant un à un. Si certains d'entre eux sont déséquilibrés, profitez-en pour les réguler. Si vous ne savez pas le faire, sautez tout simplement cette étape.

Visualisez ensuite une corde énergétique partir de votre chakra couronne et remonter loin dans le ciel et l'espace. Sentez cette énergie, sa particularité, puis visualisez la descendre en vous grâce à votre corde énergétique. Sentez l'énergie se répandre dans votre corps.

Faites à nouveau le vide durant quelques instant, laissez-vous glisser vers une méditation plus profonde. Puis lorsque vous vous sentez prêt, concentrez vous sur la nature. Vous pouvez vous aider en visualisant une forêt automnale autour de vous. Sentez les énergies de la nature qui vous entourent, la sève dans les arbres, l'impact du froid sur la végétation et sur la terre. Ressentez l'automne et tout ce qu'il se passe derrière ses belles couleurs, ressentez le au plus profond de vous.

Lorsque vous sentirez qu'il est temps de mettre fin à cette méditation, laissez vos pensées revenir progressivement. Prenez le temps de revenir à un état de conscience normal. Si votre méditation était très profonde, bougez lentement vos doigts, puis vos bras, étirez-vous et ouvrez doucement vos paupières. Enfin prenez le temps de noter tout ce que vous avez sentis dans un carnet réservé à cet usage ou dans votre livre des ombres.

 


Articles complémentaires:

Le sabbat de Samhain

Les célébrations des sabbats