IMG_0674

Depuis la rédaction de mon article sur l'hypersensibilité et l'empathie, vous avez été très nombreux à me demander conseil et à discuter des difficultés que vous rencontrez au quotidien suite à votre hypersensibilité et/ou votre empathie. C'est pourquoi je me suis dit qu'il serait intéressant d'approfondir un peu le sujet dans un nouvel article.

L'hypersensibilité mène très souvent à la spasmophilie, mais c'est quelque chose dont on parle peu malheureusement car la spasmophilie, bien que populaire, est très mal comprise, même par le corps médical. Si vous faites des recherches sur internet, vous allez très vite trouver des avis divergents sur le sujet, et vous finirez par ne pas savoir si vous l'êtes ou non. Quant aux médecins, beaucoup sont réticents ou ont des avis encore une fois divergents...Pas évident d'être spasmophile, n'est-ce pas?^^

Alors on pourra dire que mon avis n'est qu'un avis de plus parmi tant d'autres, mais je suis moi même spasmophile, et je l'ai découvert il y a seulement quelques mois, alors que tous les symptômes étaient là depuis ma plus tendre enfance. Comprendre que tous ces symptômes venaient de la spasmophilie m'a beaucoup aidé, ça m'a soulagé et ça m'a permis d'entamer un travail sur moi même pour gérer ma spasmophile. C'est pourquoi écrire sur le sujet me paraît important, parce que ça pourrait aider d'autres personnes à mettre des mots sur ce qu'elles vivent. Bien entendu je ne suis pas médecin, je ne peux pas vous certifier que vous êtes spasmophile, la seule chose que je puisse faire c'est vous expliquer ce qu'est la spasmophile. Si vous vous reconnaissez dans ces symptômes, alors il vous faudra en parler avec votre médecin et vous faire diagnostiquer par un professionnel, qui pourra ensuite vous inviter à suivre une thérapie afin de vous apprendre à gérer votre spasmophilie.

La spasmophilie est souvent héréditaire et découle de l'hypersensibilité. Cette dernière provoque une prédisposition au stress, à l'anxiété, aux angoisses, aux phobies, et tous ces éléments réunis, peuvent mener à la spasmophilie, qui n'est autre qu'un dysfonctionnement entre les émotions ressenties et la façon dont elles sont vécues et gérées physiquement. Lorsque l'on est spasmophile, les émotions sont intenses et génèrent des angoisses, le stress est difficile voire impossible à gérer, les sentiments sont contenus afin de ne pas montrer l'anxiété ressentie, il en résulte une tension constante provoquant une respiration superficielle (sans gonfler le ventre) et différents symptômes tels que de la fatigue chronique, des troubles gastriques, des crises de panique, voire des crises de tétanie ou des malaise vagaux,  des troubles psychosomatiques, et lorsque l'on atteint un stade inquiétant cela peut mener à de la dépression et à des maladies graves.

Ainsi, si vous êtes hypersensible, que vous vous sentez toujours tendu, angoissé, fatigué et qu'il vous arrive de faire des crises d'angoisse, il se peut que vous soyez spasmophile. Ce n'est pas quelque chose de grave, cela veut juste dire que vous allez devoir apprendre à changer votre comportement face à vos émotions afin de gérer votre spasmophilie. Cela se fait généralement par le biais d'une thérapie adaptée, donc parlez en avec votre médecin!

Bien entendu cette description est très brève car pour entrer dans les détails il me faudrait bien plus qu'un simple article de blog. C'est pourquoi je vous recommande très fortement de lire l'exellent livre du Dr Jean Dupire "Spasmophiles? Libérez vos émotions!", paru aux éditions Mosaïque-santé. Ce livre est très complet, il vous expliquera ce qu'est la spasmophilie dans ses moindres détails, et vous offrira quelques bases pour apprendre à la gérer. Personnellement ce livre m'a beaucoup aidé, il m'a d'ailleurs été recommandé par une amie, et c'est pourquoi je vous le recommande aujourd'hui.

Mais passons maintenant à la gestion de la spasmophilie. N'étant pas thérapeute et apprenant moi même à gérer la mienne, je ne peux bien sûr pas vous donner de remède miracle. D'ailleurs il n'en existe pas^^ Apprendre à gérer votre spasmophilie sera un long travail de fond, il ne faut donc pas vous attendre à quelque chose de simple. Vous allez devoir vous observer à la loupe et travailler sur vous même (mais si vous êtes sur ce blog pour l'intérêt que vous portez à l'ésotérisme, vous êtes peut être déjà habitué à faire ce genre de travail). Vous devrez laisser une place à vos émotions, les écouter et les exprimer. Pour cela vous allez devoir trouver des moyens de relâcher les tensions (par exemple changer d'activité si le stress ou l'angoisse monte, aller marcher, vous changer les idées, appeler un ami, faire de la méditation, des exercices de relaxation...), mais aussi exprimer ce que vous ressentez, par exemple à travers une activité artistique (vivement recommandée pour tous les hypersensibles) ou auprès d'un ami qui saura vous écouter. Petit à petit vous devrez apprendre à lâcher prise, à prendre du plaisir, et à vous chouchouter. Et si vous êtes un vrai guerrier, alors peut être parviendrez-vous, comme l'auteur du livre le suggère, à devenir un véritable aventurier de votre vie! (oui le chemin risque d'être long, je suis sûre que vous en êtes conscients tout autant que moi ahah).

Je terminerai cet article sur la confrontation que l'on a avec les autres en tant que spasmophile. Souvent les gens ne comprennent pas ce que c'est et surtout quel calvaire ça peut être au quotidien. Ils pensent que l'on s'écoute trop (alors que non, c'est même tout le contraire), qu'on en rajoute, qu'il suffit de penser à autre chose et de se détendre...Bref la spasmophilie est souvent prise à la légère. N'écoutez pas ces personnes! Ne les laissez pas vous faire culpabiliser, cela ne fera qu'empirer votre situation. Ces gens ne savent pas de quoi ils parlent, leur jugement n'a donc aucune valeur. Vous, en tant que spasmophile, vous savez exactement ce que vous vivez et vous êtes loin d'être un cas unique car la spasmophilie touche de TRÈS nombreuses personnes. Alors écoutez-vous, et ne culpabilisez surtout pas d'être spasmophile, vous n'avez pas choisi de l'être et ce combat contre vous même vous rend souvent bien plus fort mentalement que la majorité des gens. Alors assumez-vous, soyez fier de vous et prenez-vous en main pour mieux vivre votre vie!

 

 

Je vous bisouille! Prenez soin de vous!

102

Barre 1 copie

Articles complémentaires:

Hypersensibilité et empathie

Barre 1 copie

Livres conseillés:

"Spasmophiles? Libérez vos émotions!" du Dr Jean Dupire